Page d'accueil
Menu
Partager :

Accessibilité | Flux RSS | Contact |

La naissance d'une commune

Si la création administrative de la commune date bien de 1865, son histoire officielle commence un peu plus tôt, en 1835, année de création de la Paroisse des Sorinières.

La fondation d'une paroisse dès 1835

D'après les écrits du Chanoine Jarnoux, ancien curé de Vertou, plusieurs pétitions ont été envoyées à l'Evêque de Nantes pour solliciter la construction, aux environs de la Maillardière, d'une église et par là-même la fondation d'une paroisse.

L'ordonnance royale de 1840

Afin que la paroisse des Sorinières ne soit plus sous la tutelle de Vertou, il faudra attendre l'ordonnance royale signée de Louis-Philippe, en date du 25 février 1840. Cette ordonnance créé la paroisse des Sorinières par détachement de 686 hectares de celle de Vertou. La chapelle sera érigée en église paroissiale par l'Evêque de Nantes le 16 mai 1840. Un nouveau prêtre est nommé : l'abbé Verhoeven qui vient d'Orvault.

L'agrandissement de la paroisse

Malgré l'opposition des communes concernées, un décret préfectoral du 21 juillet 1851 agrandit la paroisse de 169 hectares enlevés à Pont-Saint-Martin et de 220 hectares pris sur Le Bignon. La paroisse compte alors 1 243 âmes : 835 Vertaviens, 248 Bignonnais et 160 Martipontains qui ne sont toujours pas de vrais… Sorinièrois. Entre 1835 et 1865, les habitants du hameau auront mis toute leur énergie pour voir naître « leur » commune. Il faut dire que les communes concernées par cette création (Vertou, dont il faut se détacher, Le Bignon et Pont-Saint-Martin à qui il faut arracher une partie de leur territoire) ne sont pas très coopératives.

La création officielle de la commune en 1865

C'est finalement le Conseil Général de Loire-Inférieure qui finira par trancher en 1862 et imposer la création de la commune des Sorinières, laquelle prendra quand même trois ans à être finalisée… Le 31 mai 1865, un décret de Napoléon III officialise la naissance de la commune de Sorinières. M. Cornet, adjoint spécial de Vertou, assuma les fonctions de maire jusqu'à ce que Monsieur Hippolyte Derouet soit nommé par arrêté du Préfet de Loire-Inférieure. Hippolyte Derouet aura l'honneur d'ouvrir la séance du premier conseil municipal des Sorinières, le 10 septembre 1865. C'est un moment historique.


Création site Internet mairie