Page d'accueil
Menu
Partager :

Accessibilité | Flux RSS | Contact |

Covid-19 : le coût pour la commune

La rentrée est l’occasion de faire un premier bilan de l’impact de la crise sanitaire sur les finances de la commune, à travers la décision modificative adoptée au conseil municipal du 8 octobre. Au 31 août, le coût était estimé à 159 000 € pour le budget communal.
Publié le lundi 02 novembre 2020

C’est principalement au chapitre des recettes que les effets se font le plus ressentir, avec un manque à gagner de 235 000 € (sur un budget prévisionnel de 8,5 millions). La fermeture des cantines pendant 3 mois, des accueils périscolaires, des centres de loisirs et du multi-accueil pendant le confinement représentent 163 000 € de recettes en moins. Dans une moindre mesure, l’absence de location des salles municipales génère une perte de 35 000 €. Les exonérations décidées dans le cadre du plan de soutien aux entreprises amputent le budget communal de 37 000 €.

36 000 € de dépenses supplémentaires

Les dépenses engagées pour respecter les consignes sanitaires (achat de gel hydro-alcoolique, masques, matériel d’entretien, hygiaphones en plexiglas…) se montent à 36 000 €. Ce montant ne prend pas en compte les investissements pour mettre en place le télétravail pour les agents municipaux (nouveau serveur informatique, achat de licences professionnelles). Et les agents municipaux ont tous continué à être rémunérés sur l’ensemble de la période, avec parfois des heures supplémentaires pour l’entretien renforcé des écoles et des salles municipales, ou l’accueil des enfants des personnels prioritaires le dimanche.

112 000 € de dépenses prévues n’ont pas été réalisées

Les repas des restaurants scolaires, des centres de loisirs et du multi-accueil n’ont pas été commandés auprès du prestataire pendant plusieurs semaines (65 000 €). Il n’y a pas eu non plus de transports des enfants à la piscine pendant cette période (12 000 €), et la Ville a économisé 4 000 € de carburant.

Certains événements n’ont pas pu se dérouler (chasse aux œufs de Pâques, semaine du développement durable, Les Sorinières en Fête…), annulant ainsi des dépenses initialement prévues qui n’étaient pas déjà engagées (31 000 €). En soutien au monde culturel, les engagements pris avec les artistes ont tous étaient maintenus.

Ce coût global de 159 000 € pour la commune est absorbé par une baisse de l’autofinancement, le recours à l’emprunt n’est pas nécessaire. La Ville n’a pas non plus renoncé à ses investissements, mais a dû en reporter certains qui n’ont pas pu être réalisés à cause de la période de confinement.


Création site Internet mairie