Page d'accueil
Menu
Partager :

Accessibilité | Flux RSS | Contact |

Bilan étape 2012 de l'Agenda 21

Les objectifs à échéance 2011 de l'Agenda 21 ont été atteints à quelques exceptions près. Certaines actions ont même été anticipées ou appliquées de manière plus importante que prévu. Qu'en a-t'il été pour 2012 ?

Dans l'Agenda 21 voté en 2011, quatre enjeux ont été dégagés, en lien avec les cinq finalités du développement durable, soit 34 fiches actions. Ce bilan a été présenté par Marie-Christine Rabillé-Frontero au conseil municipal du 29 mars 2013.

Premier enjeu : Protection des milieux et des ressources et lutte contre le réchauffement climatique

Objectif 1, agir en faveur de la protection des milieux naturels, protéger et réhabiliter.

Pour cela, quatre actions à échéance 2015. La 1re action, développement de la gestion différenciée, la 2e action, réduction des pesticides, et la 4e action, consistant en l'incitation à préserver les ressources en eau, étaient en partie réalisées dès 2011. L'action 3, limiter l'impact des déchets ménagers sur l'environnement à échéance fin 2012, a été le fruit de fortes réflexions notamment pour les déchets provenant de la restauration.

Ce qui a été fait en 2012 :

un premier diagnostic du parc de la Filée, pour une gestion différenciée, avec Bretagne Vivante. L'inventaire de la flore de l'étang et des zones non fauchées et des orthoptères, ainsi que la détermination de carrés de suivi ;

le fauchage des grandes parcelles du Parc de la Filée par des agriculteurs au printemps ;

la signature de la charte de réduction des pesticides le 11 décembre, avec le SAGE Logne, Boulogne, Ognon et Grand-Lieu, commune engagée ;

achat d'un 2e désherbeur à gaz en 2012 ;

pas d'augmentation de papier acheté en 2012 par rapport à 2011 ;

récupérateurs d'eau de pluie : utilisation de l'eau de pluie récupérée à la Tilleulière.

    Objectif 2 : lutte contre le réchauffement climatique, décliné en trois actions.

    La 1re action, développer le recours aux énergies renouvelables, la 2e action, économiser l'énergie, la 3e action, favoriser les moyens de transport alternatifs à la voiture, prévoyaient un démarrage sur 2011.

    Ce qui a été fait en 2012 :

    labellisation BBC obligatoire sur la tranche n°3 de la ZAC des Vignes ;

    livraison de la Maison communale de quartier (salle des Vignes) et ses 150 m² de panneaux photovoltaïques ;

    démarrage des travaux de la Maison de l'Enfance avec un système de chauffage aérothermique ;

    chaufferie du site Hippolyte Derouet refaite ;

    temporisation de l'éclairage salle J. Léauté ;

    quatre garages à vélos ont été installés près de la mairie ;

    création de chaucidou rue de la Maillardière, rue des Arrentés ;

    études par Nantes Métropole pour la création en 2013 de P+R, avec intégration d'aires de covoiturage.

      Deuxième enjeu : Renforcer la cohésion sociale et les solidarités

      Objectif 1 : renforcer les liens entre les générations, décliné en 4 actions.

      Seule la 2e action, créer un réseau d'entraide pour les jardins privatifs, était à échéance 2012. La 1re action, favoriser l'intégration des séniors dans la vie de la cité, se renforce d'année en année, avec toujours plus de participants aux animations, repas, journées partage avec les jeunes... de la part des aînés. Nécessité d'une étude d'urbanisme sur le secteur de la Sanglerie pour 2013.

      Ce qui a été fait :

      deux contrats pour les jardins privatifs ;

      acquisition des parcelles nécessaires auprès de la SAFER pour les jardins familiaux pour 1 760 € ;

      des activités hebdomadaires, telle « Lire en jeu » depuis octobre 2010 (des seniors lisent des histoires aux écoliers) ou ponctuelles comme la journée des 4L rassemblant jeunes de l'Espace Jeunes, du Centre de Loisirs, de l'IME mais aussi les moins jeunes de la Sanglerie perdurent.

      Objectif 2 : agir en faveur de l'emploi, deux actions.

      La 1re action, intégrer la clause d'insertion sociale dans les marchés publics, à échéance 2012, a déjà été mise en application, et la 2e action, agir sur l'insertion sociale et professionnelle, prévue en application immédiate dès 2011, engagée.

      Ce qui a été fait :

      clauses d'insertion sociale et professionnelle déjà appliquées pour la Maison de l'Enfance : 430 heures ;

      1 000 participants aux journées de l'emploi saisonnier en 2012, 40 entreprises présentes, 152 participants à la journée de pré-recrutement, 68 entretiens passés.

      Objectif 3 : favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap

      La 1re action, rendre accessibles les bâtiments , se poursuit dans le temps, le budget prévu chaque année est de 100 000€, mais pas réalisé en totalité à ce jour.

      Ce qui a été fait :

      accessibilité du CCAS avec la création de la rampe ;

      intégration dans le marché pour la rénovation de la salle Hippolyte Derouet (non attribué à ce jour) ;

      taux d'emploi de personnes porteuses de handicap proche de 10 % (agents municipaux et CAT majoritairement) ;

      6 enfants porteurs de handicap accueillis au multi-accueil ;

      ouverture d'une CLIS TED à la Tilleulière en septembre ;

      signature d'une convention de partenariat avec l'IME officialisé en présence du Conseil général ;

      camp voile pendant l'été, associant 10 jeunes de l'Espace Jeunes et 10 jeunes de l'IME ;

      2 nouveaux parkings pour personnes à mobilité réduite salle des Vignes ;

      cahier des charges du nouveau site Internet : intégration des normes d'accessibilité W3C et RGAA.

      Objectif 4 : favoriser la mixité sociale dans l'habitat, deux actions.

      Intégrer dans les opérations d'habitat des critères sociaux pour la 1re action et des logements abordables pour la 2nde action.

      Ce qui a été fait :

      Livraison de 16 logements sociaux au 19 rue de Nantes ;

      287 logements sociaux répertoriés au 1er décembre, dont 28 attributions en 2012 pour compenser 28 départs.

      Objectif 5 : Développer l'accès à la culture et aux loisirs pour tous, deux actions à échéance 2012.

      Ce qui a été fait :

      la réflexion sur les chéquiers-culture est terminée et les principes arrêtés. Mise en place très rapidement ;

      10 sorties ONPL et Grand T proposées, 62 places achetées, ont concerné 12 foyers ;

      76 personnes ont pu bénéficier d'une sortie en ville pour 9 sorties ;

      1 spectacle sur le développement durable : Lila et Scratch pour tout public 2 785 € et sortie doux transports à vélo ;

      au programme de la saison culturelle : T'as pensé à arroser ta fleur ? ;

      mise à disposition de livres par la bibliothèque, sur le thème du développement durable ;

      ateliers pour les scolaires avec Les Petits Débrouillards et pour l'Espace Jeunes.

      Objectif 6 : Satisfaire les usagers, une action

      Ce qui a été fait :

      création d'une salle d'attente au Pôle solidaire ;

      450 personnes accueillies en plus par rapport à 2011.

      Objectif 7 : Développer et renforcer les actions enfance et jeunesse, 2 actions à échéance 2011.

      Ce qui a été fait en 2012 :

      1 BAFD perfectionnement terminé, 1 BAFD général débuté et 1 BPJEPS (loisirs tout public). Une assistante d'accueil petite enfance a commencé une validation des acquis de l'expérience pour obtenir un CAP petite enfance. Temps d'action de l'animateur de rue étendu à plein temps de juin à septembre inclus. Accompagnement par l'animateur de rue d'environ 55 jeunes hors structures ;

      accompagnement logistique de 5 jeunes hors Espace Jeunes, pour un séjour en terrain de camping. Plus aide à la préparation de soirées, festival... concernant environ 20 jeunes.

      43 jeunes entre 15 et 25 ans rencontrés par la médiatrice sociale.

      Troisième enjeu : vers des modes de production et de consommation responsables

      Objectif 1 : responsabiliser les achats de la Ville, 3 actions.

      Augmenter la part des produits biologiques dans la restauration scolaire, pour la 1re action, augmenter la part des produits respectueux de l'environnement pour les produits d'entretien à hauteur de 10 % d'augmentation annuelle, se fournir en bois non traité pour le CTM pour la 2e action et acheter des vêtements de travail de la ville à hauteur de 10% d'augmentation annuelle en coton bio ou équitable.

      Ce qui a été fait :

      pour les achats alimentaires effectués : 84 % des boissons, biscuits... sont bio (coût d'un vin d'honneur pour 75 personnes : 103 € dont 74 % de bio et/ou local) ;

      achat de produits d'entretien en Eco Label : produit détartrant multi-usage, la lessive, les rouleaux essuie-mains, et l'utilisation du vinaigre blanc ;

      pour les achats de vêtements de travail : 40 % des vêtements sont issus du commerce équitable, 40 % sont issus de la France ou de la communauté européenne et toutes les blouses proviennent d'une entreprise située en Bretagne (transports limités). Une augmentation dans le temps de 10 % annuels est prévue : nous sommes au-delà.

      Objectif 2 : favoriser le commerce de proximité et producteurs locaux

      Pas de nouvelle action en 2012.

      Quatrième enjeu : renforcement de la démocratie participative et sensibilisation au développement durable

      Objectif 1 : faire de la collectivité une collectivité exemplaire, quatre actions à échéance 2012.

      La 1re action,rendre éco-citoyenne les manifestations communales et associatives et la 2e action, communiquer de façon responsable, sont à échéance 2012 mais ont déjà donné lieu à des actions.

      Ce qui a été fait en 2012 :

      mise en place du recyclage du petit et gros électroménager (récupération du polystyrène) ;

      réflexion sur une charte à mettre en place sur 2013 ;

      collaboration avec Oser Forêt Vivante pour la récupération des papiers ;

      tout le papier utilisé dans les services est du papier Eco Label (objectif final atteint en 2011) ;

      tri sélectif et containeurs adaptés sur l'ensemble des sites municipaux et lors de tous les spectacles de la saison culturelle

      Objectif 2 : sensibiliser les citoyens, trois actions à échéance 2012

      Sensibiliser les habitants au développement durable en favorisant les rencontres et les échanges, sensibiliser les acteurs économiques du territoire.

      Ce qui a déjà été fait :

      demande de subvention à Nantes Métropole pour la semaine du développement durable (500 € accordés et 600 élèves concernés par les animations mises en place) ;

      5 animations et 25 séances pendant la semaine ;

      permanences avec un conseiller à l'énergie. Des rencontres qui ont permis d'échanger, mais aussi d'envisager des travaux pour les propriétaires, en connaissance des besoins, et de la thermographie de leur maison ;

      les réunions publiques ont été proposées régulièrement pour différents projets d'urbanisme, aménagements de voirie, implantation d'antennes… ;

      rencontre Nantes Métropole-Mairie et RESSOR.

      Objectif 3 : mettre en valeur les initiatives durables, une action.

      Utiliser les outils de communication de la mairie.

      Ce qui a été fait en 2012 :

      les éditions municipales sont éditées sur du papier recyclé ou PEFC ;

      de nombres articles du Les Sorinières Infos traitent, chaque mois, du développement durable et sur les divers évènements ;

      rubrique éco-gestes dans chaque LSI.

      Création site Internet mairie